LE MUSEE D’HISTOIRE, DE LA CULTURE ET DE LA SPIRITUALITE CHRETIENNE DU BAS DANUBE (DUNAREA DE JOS) (LE PALAIS EPISCOPAL)

        Il a été construit entre 1897-1900, d’après les plans de l’architecte Toma Dobrescu.  Le palais avait 30 chambres, un comble, et des caves et poêles à bois.  Le jardin abrite de nombreux arbres fruitiers  provenant de différentes espèces, des vignes, des amandiers de l’Orient.  Entre les années 1965 et 2014 le palais a fonctionné comme Musée des arts visuels.

         Le palais épiscopal est un bâtiment imposant, avec deux ailes perpendiculaires, en forme de la lettre grecque π.  Au rez-de chaussée on trouvait le bureau de l’Évêque, un salon de réception, une grande salle à manger pour les repas officiels, une salle de séjour, la chambre à coucher de l’évêque, ainsi que la cuisine du palais avec des garde-manger. À côté du bureau on trouvait un large couloir, correspondant à la porte d’entrée principale et à l’escalier d’honneur avec des marches en marbre, qui communiquait avec l’étage. À droite du couloir on trouvait les bureaux de prêtres conseillers,  une salle de réunion,  les bureaux des fonctionnaires de la chancellerie et la Salle du Consistoire. Il y avait des chambres de service et des sorties dans le jardin.

           L’étage a été divisé en trois: à gauche, était les chambres pour les invités, un couloir, les chambres à coucher, les salons, puis une longue salle à manger, toute réservée à la famille royale; à droite était la maison d’Archimandrite et les chambres d’hôtes.  Au sous-sol étaient les maisons du jardinier et du chef, tout comme les chambres des petits-enfants de l’Évêque. Le bâtiment a été endommagé pendant le tremblement de terre de 1940, mais l’Évêque Chesarie Paunescu a réussi à amasser des fonds et la consolider. À partir de 2014, le palais devient le Musée de l’histoire, de la culture et de la spiritualité chrétienne, du Bas Danube, à l’aide d’un projet financé par l’UE. Dans le musée, il y a de nombreuses expositions d’icônes, de livres anciens, d’art, d’ethnographie (des costumes folkloriques de la région de Galaţi-Braila, des objets tradition aux des paysans), et on organise des ateliers de restauration et des programmes éducatifs pour les enfants.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s