Le Musée des Arts Visuels de Galati

                      Passé                                       Présent                                      Avenir

Screenshot_4

Le Musée des Arts Visuels de Galati est le premier musée d’art contemporain roumain de notre pays (et le seul jusqu’en 2002, l’année de la création d’un deuxième musée à Bucarest). Il a été conçu pour présenter les dernières tendances de l’art plastique. Inauguré en 1967, le musée abrite dans son patrimoine des œuvres d’art roumain de la seconde moitié du XIXe siècle et du Xe siècle de certains artistes comme: Theodor Aman, Nicolae Grigorescu, Theodor Pallady, Gheorghe Petrașcu, Nicolae Tonitza.

Screenshot_5Il comprend aussi des créations des représentants de l’avant-garde roumaine, parmi lesquels: Victor Brauner, M.H. Maxy, Mattis-Teutsch, Marcel Iancu, Irina Codreanu ou Milița Petrașcu, ainsi que des œuvres d’artistes qui forment un pont entre la première et la deuxième moitié du XXe siècle: Corneliu Baba, Alexandru Ciucurencu, Ion Țuculescu, Henri H. Catargi, Rudolf Schweitzer — Cumpăna, Camil Ressu.

Screenshot_6

Au départ, lors de sa création en 1956, le musée incluait environ 150 œuvres d’artistes de toutes les époques. Son patrimoine s’est considérablement enrichi, ainsi que lors de l’inauguration, en 1967, il contenait plus de 850 œuvres. C’est en ce moment-là qu’il a ensuite été placé dans le bâtiment de l’ancien Palais Episcopal, monument architectural, situé dans la rue Domnească et il a changé de profil en devenant musée d’art moderne et contemporain.

Plus tard, en 1973, il s’appelait Le Musée d’Art Contemporain, et depuis 1991 il porte le nom de Musée des Arts Visuels. Dès novembre 2013, il a changé de siège étant transféré au rez-de-chaussée d’un immeuble, dans la rue Tecuci, au numéro 7, après la restitution du bâtiment du Palais Episcopal à L’Archidiocèse du Bas-Danube. Dès l’automne de 2018, les travaux pour le nouveau bâtiment qui sera le siège du musée ont commencé, ce bâtiment étant construit dans la région du Parc Rizer. Le projet grandiose a reçu le prix de l’Ordre des Architectes de Roumanie et son auteur, l’architecte Dan Ujeuca, considère le nouveau bâtiment comme un élément susceptible d’attirer les touristes, d’une part en raison de l’intérêt pour l’art, et d’autre part pour l’aspect futuriste du bâtiment: un corps central, cylindrique, avec son toit – lucarne, légèrement en pente vers l’est, comme une immense mansarde, soutenue par des murs circulaires, en placage en céramique, opaques, ayant des hauteurs de plus de 20 m, avec 4-5m de haut chaque étage et une superficie de presque 3000m2. Le but du musée est de devenir un complexe d’arts visuels, où à côté des peintures, statues, installations artistiques il y aura aussi des espaces pour des ateliers, de larges espaces pour voir les œuvres d’art et pour le repos du visiteur, des espaces pour projeter des films, organiser des spectacles de lumière, des entrepôts de sculpture, peinture, graphique et art décoratif. Ce nouveau bâtiment sera achevé en 2020.

À présent, les 150 œuvres environ (d’un total de 6000 d’ouvrages), exposés dans l’espace muséal, représentent juste une sélection d’un vaste patrimoine souvent complété d’un patrimoine virtuel, des ateliers d’artistes contemporains, cultivés avec de la persévérance au cours des presque cinq décennies d’existence de ce site culturel.

Screenshot_7

La partie la plus importante des collections du musée est représentée par les œuvres réalisées après 1967, des créations des personnalités célèbres de la peinture et de la sculpture contemporaines roumaines telles que: Horia Bernea, Ion Sălișteanu, Ion Alin Gheorghiu, Marin Gherasim, Teodor Moraru, Octav Grigorescu, Ștefan Câlția, Ion Irimescu, Vida Geza, George Apostu, Ovidiu Maitec, Napoleon Tiron. Leurs ouvrages ont une valeur reconnue au niveau national et international à la fois.

Screenshot_8

Les collections de peintures et de sculptures sont complétées par de riches collections d’œuvres graphiques et d’art décoratif d’artistes tels que: Wanda Mihuleac, Marcel Chirnoagă, Mircea Dumitrescu, Dan Erceanu, Mimi Podeanu, Cela Neamțu, Riti et Peter Iacobi, Costel Badea, Radu Tănăsescu.

Ayant une structure extrêmement dynamique, le musée organise une série d’expositions, de micro-expositions, de manifestations avec le public (des concerts, des débats, des expositions d’art, des cours d’histoire de l’art, des projections de films), des symposiums, des camps créatifs et d’autres programmes conçus pour promouvoir les directives les plus significatives de l’art contemporain roumain dans le pays et à l’étranger.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s